Antigone !

Les-Antigones

« Je suis faite pour partager l'amour et non la haine. » Antigone tient tête à Créon... Et sa voix tant et tant de fois étouffée, aujourd'hui encore se fait entendre... Antigone ? «... une jeune femme qui a fait des choix, préférant suivre ses valeurs et la légitimité de la loi naturelle plutôt que d'obéir à des injonctions iniques ». Ainsi s'expriment les nouvelles « Antigones ». Surprise ! en ces temps difficiles...

 

Nous connaissons bien peu d'elles, mais leur bannière recueille toute notre sympathie. Quelles sont les valeurs d'Antigone ? Ces nouvelles « Antigones » ne semblent pas commettre les fréquentes erreurs, qui font d'Antigone une révoltée si mal « chantée » par Anouilh qui lui faisait crier :
« Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! [...] Moi, je veux tout, tout de suite, - et que ce soit entier - ou alors je refuse ! »
Que toutes ces jeunes femmes n'oublient pas qu'Antigone est celle qui défend et préserve les valeurs et les lois fondamentales de la Cité. Que le Créon qui prétend nous gouverner n'agit qu'en tant que tyran qui abuse de son autorité et de son pouvoir contre son peuple.

Samedi 25 mai, nos « Antigones » ont tenté de se rendre au Lavoir Moderne dans le quartier de la Goutte-d 'Or, à Paris. Là où s'entraînent les « Femen ». Elles ont dû revenir sur leurs pas compte tenu de l'importante protection policière dont ont bénéficié les tristement célèbres «Femen » qu'il convient de traduire par « Fem-Haine »...

protection-femen

Nos « Antigones » restent sereines :
« Loin de toute considération politique ou confessionnelle, nous revendiquons notre droit élémentaire et notre devoir fondamental à être des femmes à part entière. La femme a sa dignité, celle-ci ne passe pas par l'exhibitionnisme et l'hystérie. Elle passe par notre sagesse, notre calme et notre détermination à bâtir notre avenir ».
"Nous nous opposons ainsi aux Femen, qui, telles des chiennes de garde, sont aux ordres d'une idéologie qui sape les bases de notre société et bafoue nos valeurs. Les Femen ont poussé le féminisme jusque dans ses retranchements les plus sordides, il est temps que cela cesse."
L'Antigone de Sophocle ne les désavouerait pas !
Réponse des « Fem-Haine » ?
« A tous les petits nazillons qui se dirigent vers le Lavoir Moderne Parisien : nos seins, nos armes seront toujours là pour vous accueillir ! »
Tout est écrit en filigrane dans la réponse... En nos temps difficiles, tout ce qui ne se couche pas devant le totalitarisme outrancier et« démocratique » est « nazillon »...
Tenons bon ! Tenez bon !
A la fin souvenons-nous que Créon sème la mort chez les siens... Que c'est lui, Créon qui est « contre la mesure de la raison et le bien de l'État ».

Portemont

Lire :
http://www.actionfrancaise.net/2008/07/21/antigone-litterature-note-de-lecture-tradition-classique-sophocle-anouilh-maurras-communaute-individu-ordre/

http://www.royaliste.org/spip.php?article534