Les « grands médias » y excellent…

platon-confucius«La perversion de la cité commence par la fraude des mots» Platon

«Toute subversion commence par celle du vocabulaire» Confucius

Le « politiquement correct » commence par le choix des mots. Par leur détournement...
Albert Camus reprenait à son compte cette sinistre réalité en nous disant :
"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde"

 

 

 

Albert-Camus

"Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde. Et justement la grande misère humaine qui a longtemps poursuivi Parain et qui lui a inspiré des accents si émouvants, c'est le mensonge. Sans savoir ou sans dire encore comment cela est possible, il sait que la grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge."
In « Œuvres complètes » Albert Camus – La Pléiade- (Tome 1-1931-1944)



L'affaire n'est pas nouvelle. Elle est le fruit des « Lumières »...

Un arrêt du conseil du parlement de Rouen en date du 12 juin 1787 interdit d'appeler bourreaux les « exécuteurs des jugements criminels », et l'Assemblée nationale recommande, le 24 décembre 1789, de les appeler « citoyens exécuteurs ».
De prime abord, on pourrait penser que cette « périphrase angélique » n'est qu'un petit glissement sémantique, un petit allégement verbal de la disgrâce, destiné à éviter de choquer les âmes sensibles. En somme, d'utiliser de jolis mots pour contourner une réalité qui n'est pas très folichonne...évidemment, il n'en est rien.
Quiconque a vaguement étudié les techniques de manipulations et de désinformations, sait que le choix partial du vocabulaire agit comme forme de pensée préfabriquée. En clair, en apprenant à parler politiquement correct, on apprend à penser politiquement correct !
Le langage aseptisé ne sert donc plus à décrire la réalité en tant que tel, mais est utilisé comme une arme dialectique au service d'une idéologie. En l'occurrence celle de l'utopie égalitaire qui a engendré des » absconseries technocrates » comme le « droitsdelhommisme » ou la Démocratie à vocation universelle...

Lire...
http://deflandres.over-blog.com/article--la-perversion-de-la-cite-commence-par-la-fraude-des-mots--41078058.html



Tout est dit et bien dit.

Ce combat est aussi notre combat... Nul besoin de tout partager pour reconnaitre une évidence.

Léon Areva