Encore un effort !

liberation-nicolas-buss

Deux mois ? Ce fut une belle aubaine ! Une fois de plus nous devons remercier Nicolas Bernard-Buss. Il aura connu ainsi les geôles de la République française et les fera connaitre à ses amis. Tout un chacun, sans grands efforts, peut constater que si la République française gouverne mal, elle se défend bien...

 

C'est là une bien vieille histoire. Nous sommes de ceux qui gardent mémoire des dix mille jours de prison que connurent les Camelots du roi pour imposer à la république le culte officiel de Jeanne d'Arc... Deux mois de prison, en nos temps difficiles, aurait été un temps de réflexion « quasi » nécessaire pour un jeune homme de 23 ans qui entend mettre sa foi et ses idées dans les pas de sa vie de chaque jour... Il se dit qu'il aurait reçu des centaines de lettres et peut-être plus encore, perturbant la vie de la prison, lecture-censure oblige... Peut-être que toutes ses lettres auront apporté un peu de fraicheur, un peu de clarté, au comité de lecture qui a dû se mettre en place... Une raison de plus pour dire un grand merci à Nicolas Bernard-Buss !

La peine qui a été imposée à Nicolas Bernard-Buss n'est en rien une peine infamante. Le signataire de ce billet, en d'autres temps, a séjourné quelques mois en prison pour des motifs tout aussi peu infamants... C'est un fort souvenir d'un temps qui fut exceptionnellement enrichissant !

Il serait malvenu de plaindre Nicolas Bernard-Buss.

Il importe, nous nous répétons, de le remercier. Tout une France s'est sentie « outragée » et est « choquée » par les conditions de son arrestation et la peine initialement prononcée. Dans cette France, combien de « bonnes gens »qui, en mai 2012, accueillaient par sondage interposé « positivement » Emmanuel Valls, ancien directeur de campagne du sieur Hollande, lors de sa nomination au poste de premier flic de France ? Un sondage BVA affichait une majorité de « sympathisants de droite » à hauteur de 54%... fort contente de sa nomination !

En juin 2013, ce même Valls devenu pour nombre de « bonnes gens », Emmanuel Gaz, faisait parti des deux personnalités que les Français préfèreraient voir élues président de la République... Sondage Harris Interactive pour Marianne...

Nous avons donc les temps difficiles que nous méritons ! Et Nicolas Bernard-Buss n'est pas le plus mal loti... Lui, a ouvert les yeux !

«En République française, l'argent est roi, Dieu rejeté, et le peuple soumis»

Encore un grand merci !

Puisse, grâce à vous, Nicolas Bernard-Buss, les « bonnes gens » de France ouvrir les yeux ! Vous allez, dites-vous reprendre vos études, c'est fort bien. Etudiez sérieusement et beaucoup ! Battez-vous aussi pour accéder, plus tard, à des postes de responsabilités... Le combat à mener et long...

Argagnon