Nous sommes peu diserts quant à l’actualité…

hollande-cahuzacUne si riche actualité, d'un Cahuzac à un Guéant en passant par un mur de c...
La liste des faits divers de la politicaillerie est bien trop longue, bien trop agitée, pour que nous lui portions attention... Bien sûr, il ne se passe pas un jour sans que quelque évènement retienne notre attention. Le clavier nous démange... mais nous résistons afin de vous laisser le temps de penser...

Cahuzac ? N'était-il pas l'homme de la situation ? Un « pedigree » à couper le souffle ! Fils d'un grand invalide de guerre, il a été élevé par des parents anciens résistants proches de Mendes France. Pas de plus beau passeport pour une ascension au sein de la gauche ! Certes, une petite tâche du côté de la maman fille d'un notable pétainiste...
Son passage au Grand Orient de France, n'a-t-il pas transformé son passeport en viatique pour gravir encore les échelons qui conduisent au nirvana de la gauche ?

 

cahuzac-1

Une belle « carrière » au Budget par une voie « royale » n'est pas surprenante ! Quoi de mieux après s'être enrichi par la chirurgie esthétique, plus précisément en devenant un as des implants capillaires ? S'enrichir par le mal-être des crânes clairsemés... Etre dans le vent à tout prix ? Vous en rêviez ? Cahuzac pouvait tout ! Et, pour sûr, ce n'était pas dans son bureau que l'on pouvait lire gravée dans le marbre, la phrase du paysan philosophe « Etre dans le vent c'est l'ambition d'une feuille morte. » (Gustave Thibon)
Oui, « Cahuzac » n'est pas une méchante affaire. Juste une glissade provoquée par de méchantes gens ! Qu'il se soit enrichi aussi grâce à de grands laboratoires pharmaceutiques ne découlait que de son talent. Ne savions-nous pas que le monde des laboratoires pharmaceutiques ne nous donne que le meilleur de ses élites ? Avons-nous oublié Roselyne Bachelot ?
Qu'en 2007, le sieur Cahuzac fut condamné pour « travail dissimulé » après avoir employé dans sa clinique, une femme de ménage philippine sans papiers, pendant plus d'une année, pour le mirobolant salaire de 250 euros en liquide ? Ne faisait-il pas ainsi des économies pour aider sans compter des êtres en plus grande difficulté ? C'est par pudeur qu'il ne nous le dit pas ! Et, n'a-t-il pas « remboursé » ? Tout le monde ! L'Urssaf et tutti quanti, remuant ciel et terre pour, in fine, que ladite femme de ménage puisse régulariser sa situation en France !
Sommes-nous assez méchants, vils, pour ne pas voir la grandeur qui se cachait chez un tel homme ?
Heureusement que le Tribunal qui a statué sur cette glissade, était, lui, inspiré ! Dispensé de peine le « Cahuzac », et pas d'inscription à son casier ! Un Tribunal, n'en doutons pas, qui savait où était la voie de la Justice. Comme les adeptes du mur des c...
Mais tout cela ne l a pas protégé de la méchanceté suprême qui couvait et attendait son heure. Les hommes aux grands idéaux ne savent pas déjouer le Malin...
A-t-il « planqué » quelques sous sous des cieux voués à la Toute Finance ? Ne lui a-t-on pas fait croire qu'il pourrait ainsi poursuivre, incognito, son soutien à de grandes causes ? N'a-t-on pas appris que c'est par le biais d'hommes d'affaires proche du F.N., donc « d'extrême-droite », que ces quelques sous ont quitté notre Douce France ?
« Cahuzac » ? Une victime ! Lâchée, même par les vertueux Frères du G.O.F. qui se sont empressés de demander sa « suspension » en avril 2013...
Oui, une victime de plus, d'un régime qui chaque jour dévoile un peu plus sa face hideuse...
Douteriez-vous qu'il faille d'urgence en changer ?
Regardons du côté du sieur Guéant : c'est l'amour de l'art qui est piétiné ! Deux tableaux mettent le feu aux poudres...
Andries van Eertvelt, peintre de ces tableaux aujourd'hui célèbres, connu des seuls amateurs de « Marine »- Pardon ! En peinture il convient de dire Marines »- n'en reviendrait pas. Le sieur Guéant aurait donc possédé deux tableaux porteurs de sens. Ce n'est pas anodin d'acquérir deux tableaux titrés « Bateaux dans la tempête ». A-t-on pensé à cela ? La France n'a-t-elle pas été une grande puissance maritime ? Ne détenons-nous pas un vaste « empire » maritime que bien des pays nous envient ? Que n'aurait-on pas dit si le sieur Guéant avait possédé, du même peintre, « La bataille de Lépante »...

lepante

Au lieu de chercher du sens à cette belle histoire, à ce jardin secret que cultivait le sieur Guéant, avec quoi nous assomme-t-on ? De vulgaires insinuations quant à des fonds occultes et autres billevesées !
Ce régime est intolérable, il salit tout ! Au lieu de remonter à la Cause, ses grands prêtres et leurs acolytes jettent des hommes en pâture sur la place publique. Le supporterez vous encore longtemps ?

Léon Areva