Il y a les grandes déclarations…

jean-pierre-michelEt les petits mots haineux, les mots qui tuent, les mots qui méprisent le cœur de notre société... La Gauche française n'est pas en reste ! L'outil par excellence ? Le réseau « Touiteur »... Qu'un sénateur s'y complaise dans le mépris d'au moins trois générations de français, c'est le grand silence... Circulez ! Le sénateur est » socialiste »...

« Un politique irresponsable et dangereux : le sénateur Jean-Pierre Michel ».

Un coup de gueule : coup de cœur de notre ami Dominique Daguet !

Nous saluons le retour de notre ami Dominique Daguet, infatigable lutteur !

 

Un ministre critique le budget ? Il est viré. Pourquoi pas ?

Un sénateur joue de sa haine sur « Touiteur », étale son mépris du vrai Bien Commun, de l'authentique « Res publica » ? Silence ! Parti du mépris oblige...

dominique-daguet« Ce qui est arrivé au Parlement est de l'ordre de l'impensable : non pas seulement une ignominie, non pas non plus un simple dérapage, mais un crime verbal contre la nation française et son peuple. Une provocation qui n'est autre qu'un appel au meurtre légal.

Un sénateur socialiste, Jean-Pierre Michel, a donc osé soutenir devant l'ensemble du Sénat l'étrange « étonnement » de son assistant parlementaire sur le réseau Touiteur. Qu'avait-il donc écrit qui me paraît dépasser l'entendement ? « Bonaparte tira des coups de canons face aux ennemis de la République ! #Valls devrait faire de même, concernant le #printemps français ! »

13-vendemiaire

La seule réplique satisfaisante que nous ayons à réclamer à la Justice aujourd'hui, c'est qu'il soit privé de son mandat. Que son élection soit invalidée et qu'il soit, quant à lui, à jamais déclaré inéligible.

Me voilà bon pour le Mur des cons.

Dominique Daguet

 

Jean-Pierre Michel ?

Jean-Pierre Michel est un ancien magistrat, membre du Syndicat de la magistrature (SM) dont il a été le premier secrétaire général, et homme politique français...
Dès 1991, avec deux militants homosexuels, Jean-Paul Pouliquen et Gérard Bach-Ignasse, il rédige une proposition de loi sur un Contrat d'union civile (CUC) mais n'arrive pas à convaincre d'autres députés de gauche de la déposer. Au cours des années suivantes, Jean-Pierre Michel est l'auteur ou le co-auteur de plusieurs autres propositions de loi sur le même thème, qui n'aboutissent pas. Avec le retour de la gauche au pouvoir en 1997, le projet est relancé. Jean-Pierre Michel est, avec Patrick Bloche, un des pères du Pacte civil de solidarité (PACS), adopté le 13 octobre 19991.
Sénateur depuis 2004, il est notamment nommé le 14 novembre 2012 rapporteur du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Il se déclare favorable à la gestation pour autrui pour les couples hétérosexuels et homosexuels.
Dans le scandale du « mur des cons », il soutient le Syndicat national de la magistrature en estimant que les « personnalités raillées n'ont que ce qu'elles méritent »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Michel

Etes-vous favorable à la GPA aussi pour les couples homosexuels ?
Bien sûr, je suis pour la GPA pour tous les couples, mais pas tout de suite. Je suis pour au nom de l'égalité. Pour l'instant, la société n'est peut-être pas d'accord, on peut attendre. Mais si on permet la PMA pour les couples de femmes, que fait-on pour les couples d'hommes ? Ils pourraient avoir recours à la GPA. Mais je suis conscient que pour l'instant, il faut discuter.
http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/jean-pierre-michel-ps-je-suis-gpa-tous-couples-342784

A 74 ans, c'est un parlementaire chevronné, député de 1981 à 2002, sénateur depuis 2004. Il a déjà œuvré en faveur des droits des homosexuels, puisqu'il était rapporteur de la loi sur le pacs en 1999. C'est son style qui détonne. Ces dernières semaines, il s'en est pris sans ménagement aux opposants de la « manif pour tous », sur un ton très éloigné de la traditionnelle pondération sénatoriale.

"Je ne vois pas l'utilité de vous entendre et ce pour plusieurs raisons, écrivait M. Michel en réponse à une demande du collectif de Frigide Barjot le 26 février, arguant des 50 heures d'auditions déjà effectuées et d'un planning surchargé. En outre, je suis extrêmement réservé vis-à-vis de votre collectif. Vous représentez la pire des homophobies qui est : « Je n'ai rien contre les homosexuels mais je refuse l'égalité qui leur est due.' Vous êtes dans le déni d'homophobie. »
Le sénateur ne se privait pas d'ajouter que, "en tant que catholique", il aurait préféré que l'argent dépensé par la "manif pour tous" soit versé à des œuvres proches de l'Eglise...
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/05/jean-pierre-michel-heraut-des-homos_3154719_3224.html