Qu'attendons-nous ?...

Quelle société bâtissons-nous ?
Les questions se bousculent et s'enchevêtrent sans nous laisser de répit. Nous posons-nous les bonnes questions ?
Chacun y va de sa recette, de son remède. Les donneurs de leçons fourmillent courant d'une insupportable conséquence à une conséquence plus terrible encore.
Osons remonter aux causes, aux dogmes fondateurs de cette « société » qui n'en est pas une.
Exercice difficile, comme d'éplucher un vieil oignon, peau par peau... cela peut faire pleurer.
Prix à payer pour la renaissance d'une société française dans le droit fil de nos traditions...

Vous avez dit « valeurs » ?... L’homme le plus « sexy » du monde n’en manque pas !

pierre-bergeA chacun les siennes. Valeurs « républicaines » et autres se bousculent comme un jour de grande foire. Le sieur Pierre Bergé, comme il se doit, défend ses brebis. Et de bêler bien fort, criant au scandale... "...contraire aux valeurs de ce journal" !
Pierre Bergé n'est pas avare de son ire. La cause ? Une publicité pour la « Manif pour tous » –pleine page- appelle les sénateurs à rejeter le projet de loi « mariage pour tous ».
"Cette pub (...) est tout simplement une honte et ceux qui l'ont acceptée ne sont pas dignes de travailler dans ce journal"
Et de demander des comptes à Louis Dreyfus qui est à la tête du directoire du quotidien dont vous avez deviné le nom... Le Monde...
Ce même quotidien qui avait précédemment ouvert ses pages à une publicité en faveur du « mariage pour tous »... sans déclencher les foudres du bon « pasteur » Bergé...

Lire la suite...

De l’imprudence…

jean-jacques-augier
Nous sommes entrés dans l'ère de l'imprudence généralisée !
Des petites et des grandes « imprudences »... D'un trésorier de « campagne » à un Grand Rabbin de France...

De « la faute aux chinois »...

Un ami de « trente ans », bien sous tous rapports, comme il se doit d'un ancien inspecteur des finances, polytechnicien, énarque de la célèbre promotion Voltaire - comme le chef de l'État - ! Un trésorier de « campagne » sans faille, au service du candidat à la « Présidence normale »... Tel était Jean-Jacques Augier avant que des caïmans sans foi ni loi ne le prennent en chasse.

Lire la suite...